Aqaba

On s’envole aujourd’hui pour la douce ville d’Aqaba… et son hôtel Hilton pour un séjour aventure et plongée sous marine en mer rouge! Aqaba est une ville côtière de Jordanie, située à l’extrémité Sud du pays, au bord de la mer rouge et à quelques kilomètres seulement d’Israël. C’est un lieu de tourisme plutôt récent, de nombreux complexes hôteliers y sont en développement, et les prix sont très intéressants. Si on cherche à la bonne période le prix des vols est ca-non… un rêve accessible !
J’ai choisi Aqaba plutôt qu’Eilat pour découvrir les merveilles de la Jordanie, dont Petra et le Wadi Rum, et aussi pour passer un niveau supérieur de plongée : l’Advanced Open Water Diver en PADI.

Après avoir longuement hésité entre les différents hôtels haut de gamme, notre (ndlr. ma famille et moi) choix s’est porté sur le Double Tree by Hilton, situé en plein centre d’Aqaba et surtout très près du petit aéroport d’Eilat.

L’atterrissage à Eilat est particulièrement impressionnant et effrayant : l’aéroport est situé au milieu de la ville ! Dès les premières minutes sur le tarmac, on se sent envahi par une chaleur douce et sèche.

Présentation globale

Noté 4,1/5 sur Google avec plus de 571 avis, le Hilton dispose de chambres et suites haut de gamme, d’un rooftop bluffant, d’une piscine, de plusieurs bars et d’un restaurant.

L’aspect extérieur du Hilton est plutôt sympa, quoique quelque peu banal. Il faut savoir qu’un service de sécurité surveille chaque entrée et sortie, avec un portique et un tapis roulant pour faire passer ses sacs aux rayons X. Le personnel est très sympathique et cette mesure est plutôt rassurante.

Il est très important de savoir qu’en juillet-août, la température est très élevée en Jordanie, et qu’il n’est pas rare d’atteindre les 40/45 degrés Celsius. L’air est très sec et il faudra vous hydrater beaucoup et tout au long de la journée, surtout pour la visite des lieux touristiques.

© Hilton

La Suite

Grâce à une surveillance accrue des sites de réservation et plusieurs changements de dernière minute, j’ai pu bénéficier d’un prix CANON pour une suite pendant 11 jours : 900€ en demi-pension. A seulement quelques kilomètres, le prix aurait facilement pu être doublé pour les mêmes prestations.

La suite est LE point fort de l’hôtel, elle est spacieuse, propre et moderne. Comme la plupart des suites, elle comprend un salon, une grande télévision, un bureau, un mini frigo et une bouilloire. Le plus : un grand dressing room où ranger toutes ses affaires et un espace rangement très spacieux dans la salle de bain. Le balcon est orienté vers la mer rouge, et la vue est saisissante.

Surprise, qui n’a rien à voir avec l’hôtel en lui-même par contre : pour quelqu’un comme moi qui n’est pas accoutumée aux traditions orientales, j’ai été très surprise de constater qu’un haut-parleur situé sur la mosquée locale diffuse l’appel à la prière plusieurs fois par nuit. Du coup, même en fermant portes, volets et autres rideaux épais, pas moyen d’y échapper, même en ayant un sommeil plutôt lourd comme moi. Prévoyez des boules quiès si vous ne souhaitez pas prier (très) matinalement.

Nourriture

Etant en demi-pension, je n’ai pu tester que les petits déjeuners et les dîners à l’hôtel. Et tant mieux ! Le petit déjeuner est le même tous les matins, il y a de tout, mais rien de vraiment exceptionnel. Attention cependant, même si l’hôtel paraît peu rempli, le nombre de personnes dans la salle à manger le matin est stupéfiant. Quelques fois, je peinais à trouver de la place, et les plats se vidaient sans pitié. Quel dommage pour un Hilton !
Les serveurs et cuisiniers par contre étaient très disponibles malgré la quantité de travail à fournir, très serviables et souriants.

Le dîner est aussi sous forme de buffet, avec cependant nettement moins de monde. Quelques fois nous nous sommes même retrouvés tout seuls avec le personnel. Les plats sont très corrects, variés et il y en a pour tous les goûts. De quoi bien se remettre des activités et visites de la journée !

© Hilton

Concernant le déjeuner, l’hôtel étant très bien situé en centre-ville, il est possible de choisir entre une multitude de restaurants et fast-food, servant de la nourriture locale. A moi les kebabs, l’houmous, les poissons et les bars à chicha !

 

Activités

L’hôtel ne propose aucune activité particulière. La piscine est vraiment petite, et donne sur – de loin, la mer – de près, un grand terrain vague qui sert de parking… vraiment peu attirant.

© Hilton

Certes, l’hôtel propose une navette gratuite menant à une plage privée avec piscines, mais la navette part à horaires fixes (et il n’y en a que 3 par demi-journées). La plage se compose d’un sable très granuleux, de petits cailloux. Le complexe attenant, pourtant immense et moderne semble vide voire abandonné. Les piscines sont grandes, et on trouve un bar restaurant. L’endroit est très moderne mais il y a peu de vie, et je préférais aller à Bérénice Beach à quelques kilomètres seulement.

Un rooftop incroyable : le Diwan

S’il y a une chose que je retiens de cet hôtel c’est le Diwan, cet incroyable bar rooftop. Dès 20h, on y déguste toutes sortes de cocktails avec une vue incroyable sur la mer rouge. Pour pallier à une chaleur étouffante (43 degrès à 22h quelques fois !), des ventilateurs géants brassent l’air autour de nous.
Le bar est très moderne et la musique vraiment top, avec des dj, et chanteurs en live. D’ailleurs, on y retrouve la jeunesse du coin qui vient profiter de l’ambiance du Hilton. J’avoue avoir passé une soirée à shazamer tous les remixs…

© Tripadvisor

 

Services proposés

Les +

La suite spacieuse, propre et avec une très belle vue sur la mer rouge
Le rooftop !
Le prix
Le personnel : des gens discrets mais très serviables et sympathiques !
La situation de l’hôtel au centre d’Aqaba, près des restaurants et commerces

Les –

La piscine, d’une taille ridicule pour un hôtel de cette envergure
La vue sur le terrain vague
Le monde fou au buffet du petit déjeuner
L’impression que l’hôtel est vide (bars à thèmes tout le temps vides..)

Contact

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *